Un bon français d’après la délation sous l’Occupation d’André Halim

samedi 17 septembre 2016 : 11h00
par  Alain Daffos

UN BON FRANCAIS

mise en voix Alain Daffos

Avec Sylvie Maury, Jean Stéphane
Partenaires Conseil Départemental de la Haute-Garonne, ville de Toulouse

Tout public dès 15 ans

La délation connut son âge d’or en France pendant l’Occupation. Les français encouragés par l’occupant nazi et les collaborateurs vichystes donne de la plume et dénoncent à la Gestapo ou à la milice française, résistants, juifs, communistes, francs-maçons et tous ceux supposés suspects.
De 1940 à 1944, entre trois et quatre millions de lettres alimenteront les officines de répression. Ces courriers entrainent la plupart du temps l’ouverture d’une enquête à l’issue souvent tragique. Arrestation, emprisonnements, spoliation, déportation et exécutions suivent selon la multitude de crimes et délits prévues par ces lois d’exception édictées par le régime de Vichy.
Un bon français restitue sous forme de lecture-déambuatoire la violence des propos de ces missives. Ces lettres donnent un aperçu des comportements de la société française de l’époque, qui, déchirée par une profonde crise politique et sociale, à favorisé toutes sortes de dispositions à l’irrationnel, au replis sur soi et à la xénophobie.

Centre Européen du résistant déporté

Ancien camp de concentration de Natswiller (Le Struthof)

Route départementale 130

Natzwiller (Bas-Rhin)

Renseignements et réservations 03 88 47 44 67

Horaire des lectures 11 et 14h le samedi 17 septembre 2016


Navigation

dans la journée...

  • 11h00 : Un bon français d’après la délation sous l’Occupation d’André Halim

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois