Tchernobyl ou La Réalité Noire

d’après La Supplication de Svetlana Alexievitch
lundi 25 juillet 2011

Adaptation et mise en scène Alain Daffos
Traduction Française Galia Ackerman, Pierre Lorrain

Avec Béatrice Arias, Benoît Mochot, Céline Pique, Jean Stéphane

Création lumière Didier Glibert
Création sonore Nihil Bordures
Création Vidéo Bruno Wagner
Costumes Touatia Razali, Béatrix de Nadaï

Partenaires Direction Régionale des Affaires Culturelles Midi-Pyrénées, Conseil Régional Midi-Pyrénées, Conseil Général de La Haute-Garonne, Mairie de Toulouse
Coproductions Théâtre de La Digue - Toulouse -, Circuits Scènes Conventionnée d’Auch, Ville de Cahors, Centre Intercommunal de Figeac, Espace Apollo - Mazamet -, Ville de Lavelanet, MJC Rodez

Après la catastrophe de Tchernobyl, le 26 avril 1986, nous sommes entrés dans un monde radicalement nouveau, monstrueux, impensable. La radiation a vidé les êtres de leurs substance, de leurs cadres de pensées, de leur sens du "temps", de leurs croyances, de leurs espoirs, de leur raison d’être.
Comment trouver un langage capable d’exprimer l’innommable et de révéler la vérité infiniment tragique de cette fin du monde ? Comment transmettre l’intransmissible "expérience" humaine d’une apocalypse nucléaire et être à la fois dans la justesse, l’inouï et au delà de toute compassion voyeurisme ? Comment matérialiser l’invisible mais sans trop l’incarner et le dramatiser ? En faisant entendre dans sa nudité absolue la parole des témoins, sans tomber dans le réalisme ou la complaisance catastrophique. En distinguant l’incarnation de l’acteur et sa présence pure. Sous forme d’un chœur tragique de paroles échappées du désastre, d’un oratorio en forme de mémorial , Tchernobyl ou La Réalité noire se veut un hommage
collectif dédié à toutes les victimes de cette tragédie.

Alain Daffos, metteur en scène

Photo Tchernobyl photo C. Brisset

_ La Supplication ne parle pas de Tchernobyl, mais du monde de Tchernobyl. Justement ce que nous ne connaissons peu. De ce dont nous ne connaissons presque rien. Une histoire manquée : voilà comment j’aurais pu intituler mon livre. Je me suis intéressée aux sensations, aux sentiments des individus qui ont touché à l’inconnu. Au mystère. Tchernobyl est un mystère qu’il nous faut encore élucider. C’est peut-être une tâche pour le XXIème siècle. Tchernobyl nous a transposé d’une époque dans une autre. Nous nous trouvons face à une "réalité nouvelle". Mais quelque soit le sujet dont parle l’homme, il se dévoile en même temps. Quel genre de personnes sommes-nous ? Notre histoire est faite de souffrance. La souffrance est notre abri. Notre Culte. Elle nous hypnotise. Mais j’avais envie de poser d’autres questions, sur le sens de la vie humaine, de notre existence sur Terre. Je voyageais, je parlais, je notais. Ces gens ont été les premiers à voir ce que nous soupçonnons seulement. Ce qui est encore un mystère pour tous. Je leur ai cédé la parole. Plus d’une fois, j’ai eu l’impression de noter le futur.

Svetlana Alexievitch

_

La mise en scène joue la carte du sombre : voix nues, atones, rendues plus proches par un jeu de micros, plus métalliques aussi, voix d’hommes mutants par instant. Costumes sans âges, couleurs éteintes, cris retenus dans les gorges, larmes en suspens : tout est livré avec pudeur pour que malgré l’horreur, la réflexion prime. Derrière un voile, entre eux et nous, comme une brume sur un lac, la réalité se dessine. En émergent des figures d’hommes et de femmes et des récits à la voix multiple comme un chœur antique. Visuellement, tout baigne dans un clair-obscur onirique, apaisant autant qu’effrayant, porteur de mystère, de rêverie. Sur l’écran gris de ces vies brisées sont projetés des chiffres et infos brutes : dates, nombre de morts, conséquences sanitaires, mouvements de population, perspectives d’avenir. Au générique final, comme au cinéma, défilent les noms des survivants cinglant nos consciences : ce monde n’est pas de la science fiction. Il est le leur et le nôtre.

Cécile Brochard, Flash Hebdo

Extrait vidéo

Visionner

Date de création

Mai 2003 Théâtre de La Digue - Toulouse -

Tournées

  • Auch Théâtre Municipal
  • Cahors Théâtre Municipal
  • Lavelanet Théâtre Municipal
  • Dax Theatre Municipal
  • Figeac Festival Le Chaînon Manquant
  • Mazamet Espace Apollo
  • Ramonville Centre Culturel
  • Limoux Centre Culturel Tremesaygues
  • Tours Théâtre de la Cité Universitaire

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois